PODCAST

EntourageS

Kevin Elarbi reçoit dans chaque numéro d’Entourages, en toute intimité, un ou des comédiens qui font l’actu série du moment. Une émission BetaSeries La Radio.

EntourageS

Episodes

You can listen episodes under the area!


Article écrit par Mathilde Dandeu.

À l’occasion de la diffusion de la collection Disparition Inquiétante sur France 2 en ce mois de janvier, l’animateur Kevin Elarbi a reçu le réalisateur Arnauld Mercadier.

Kevin Elarbi et Arnauld Mercadier sont revenus sur ces trois premiers épisodes de Disparition Inquiétante, notamment sur celui porté par Rayane Bensetti (Enzo), Alix Poisson (Esther Lewansky) et Charlotte de Turckheim (Procureur Hartmann) : Instincts Maternels, diffusé ce 13 janvier sur France 2 à 21h05.

https://www.youtube.com/watch?v=vgVCf4JGS8M

Ce deuxième volet nous embarque à Strasbourg pour élucider la disparition inquiétante d’une jeune fille. Après un pot de départ bien arrosé pour fêter la mutation à Bordeaux du commandant Esther Lewansky, cette dernière se réveille dans les locaux du commissariat alertée par un texto de Julia. La jeune fille de 17 ans lui fait part d’avoir abandonné son bébé de quatre mois dans son studio n’ayant pas la force d’en prendre soin.

Esther Lewansky retrouve Zoé dans son berceau en hypothermie sans la moindre trace de sa mère. Inquiète et attachée à Julia, le commandant n’ayant plus le droit de mener l’enquête transgresse les règles pour retrouver la jeune femme.

Un casting surprenant et brillant

Instincts Maternels révèle un tout nouveau visage du comédien Rayane Bensetti dans un personnage sombre et marginal. Aux côtés d’Alix Poisson et de Charlotte de Turckheim, ce trio étonnant offre une véritable authenticité à l’histoire et leur personnage. Charlotte de Turckheim représente l’autorité même, quand Alix Poisson, elle, est plus solaire avec une pointe d’humour qui rend ce polar moins lugubre.

Dans ce podcast, Arnauld Mercadier se livre sur sa relation avec chacun de ces acteurs : il donne l’opportunité à Rayane Bensetti qu’il connaît depuis des années à surprendre son public dans un autre registre. Alix Poisson, admirative des premiers épisodes de Disparition Inquiétante menés par Sara Forestier, s’est dépassée dans son travail. « Alix avait la volonté de se mettre en danger et explorer des choses qu’elle ne connaissait pas » explique Arnauld Mercadier. Charlotte De Turckheim à qui il a pensé dès le premier volet, voit en elle la puissance féminine. Une force qu’elle incarne avec brio dans l’épisode Instincts Maternels.

Si pour le moment trois épisodes de Disparition Inquiétante sont à découvrir dès le 13 janvier sur France 2, Arnauld Mercadier nous en dit un peu plus sur la suite des aventures :

Disparition Inquiétante – Instincts Maternels : le 13 janvier
Disparition Inquiétante – l’évaporation : le 20 janvier
Disparition Inquiétante – Une Affaire Personnelle : le 27 janvier





HBO croit en la fantasy. Après Game of Thrones, elle adapte avec la BBC une oeuvre qui a marqué l’histoire du genre, bien qu’elle reste dans l’ombre de Tolkien et George R.R. Martin : on parle bien sûr de His Dark Materials (À la croisée des mondes). Déjà portée à l’écran au cinéma avec un succès plus mitigé, les livres de Philip Pullman connaissent un second souffle actuellement alors que la deuxième saison de la série est en cours de diffusion sur OCS en France.

https://www.youtube.com/watch?v=APduGe1eLVI

Pour l’occasion, Kevin Elarbi revient sur cette adaptation évènement, son univers, ses personnages, sa musique mais aussi son auteur. Quels sont les défis d’adapter une telle oeuvre à notre époque ? Quels symboles forts sont présents dans l’univers de His Dark Materials ? Quelle est son influence dans le genre maintenant hyper populaire de la fantasy ?

[bs_show url="his-dark-materials"]

Bonne écoute !





À l’occasion de la diffusion du dernier épisode de The Undoing sur OCS, Kevin Elarbi revient sur la série dans une nouvelle émission EntourageS. Dans une chronique garantie sans spoiler, il revient sur la genèse du projet : la rencontre de David E. Kelley et Nicole Kidman sur Big Little Lies mais aussi le casting de son homologue, Hugh Grant. L’actrice s’épanouit depuis plusieurs années à la télévision où sa carrière connait un second souffle depuis Top of The Lake. Par sa dimension psychologique et introspective, la série permet à l’actrice de s’investir d’avantage dans ses personnages et ça se ressent à l’écran.

https://www.youtube.com/watch?v=Y6iKVITi8WI

C’est aussi l’occasion de revenir sur la carrière de David E. Kelley, qui depuis 40 ans joue avec les codes des récits féminins, du système judiciaire avec toujours en toile de fond, la ville. Dans quelles autres séries du créateur peut-on retrouver des éléments dans The Undoing ? Quelles thématiques semblent traverser toute son oeuvre ?

[bs_show url="the-undoing-2020"]

Une émission pour faire le point alors que la série est désormais disponible en intégralité à la demande sur OCS.





Article écrit par Mathilde Dandeu.

En immersion au Festival du film américain de Deauville avec notre partenaire OCS, ce n’est pas de séries dont va vous parler l’animateur Kevin Elarbi, mais de documentaires présentés pour cette occasion : « Kirk Douglas, l’indompté » d’Hubert Attal et Vic de Mayo, « Deauville et le rêve américain » de Daphné Baiwir et Sebastien Cruz et « Kubrick par Kubrick » de Gregory Monro. 

Kevin Elarbi est allé à la rencontre de ces scénaristes, réalisateurs, producteurs, pour comprendre l’écriture d’un documentaire et sa différence avec celle d’une fiction « normale », les challenges auxquels ils ont dû faire face, comment s’établit une relation de travail entre un réalisateur, scénariste et producteur, quel est le rôle de chacun dans la création et la conception.

https://www.youtube.com/watch?v=E0ZrJPHzt6M

« Kirk Douglas, l’indompté » réalisé à l’occasion des 100 ans du comédien par le réalisateur Hubert Attal et le producteur Vic de Mayo. Ensemble ils ont retracé la vie de Kirk Douglas, ses principales étapes, ses principaux films. Pour Hubert Attal, Kirk Douglas c’est : «  Le western, les bagarres incroyables » ou encore le film «  L’homme qui n’a pas d’étoile » de King Vidor en 1955. Si beaucoup ont l’image d’un acteur à la force physique incroyable, le film souligne que c’est avant tout une force intellectuelle et un mécène du théâtre. Une écriture complexe, comme le confirme Vic de Mayo :  « C’est bien plus difficile à faire qu’un portrait ! », sur une légende à la carrière fulgurante. Le documentaire et d'ores-et-dejà disponible à la demande sur OCS.

Hubert Attal fait part de son engouement pour repartir sur les routes américaines pour retracer cette fois-ci l’histoire de ces actrices, réalisatrices, scénaristes pionnières du cinéma hollywoodien. Des artistes qui ont insufflé une nouvelle image de la femme dans le cinéma américain. Pourtant, elles sont parfois oubliées dans l’histoire comme le rappelle la réalisatrice et le producteur du documentaire «  Deauville et le rêve américain » Daphné Baiwir et Sébastien Cruz, en citant « Et la femme créa Hollywood » de Julia Kuperberg et Clara Kuperberg .

« Deauville et le rêve américain », un documentaire qui retrace les premières années de ce festival créé par André Halimi et Lionel Chouchan, et produit par Les Films de la Plage). Un documentaire qui fait écho au cinéma américain, avec les blockbusters d’un côté et les petits films indépendants et très cinéphiles de l’autre. Deux univers différents et pourtant indispensables pour faire le cinéma ! Un film avec un travail de recherches en amont, mais à l’écriture libre, spontanée, sans barrière pour une émotion authentique. Daphné Baiwir s’attelle à l’écriture du scénario seulement au montage. « Deauville et le rêve américain » ce sont des rencontres avec des inconditionnels du cinéma !

https://www.youtube.com/watch?v=5aAyMkrVQn4&feature=emb_title

Daphné Baiwir et Sebastien Cruz ont pu s’entretenir avec l’acteur Michael Douglas qui a rencontré sa femme Catherine Zeta-Jones au festival du film américain de Deauville en 1999, alors qu’il était en compétition pour « Perfect Murder » et elle pour « Le masque de Zoro ». C’est aussi Claude Lelouch, qui a réalisé « Un homme et une femme » en 1966, dans le plus grand hôtel de Deauville Le Normandy ou séjourne les personnalités invitées au festival. Les acolytes travaillent sur leur prochain documentaire «  King of Screen », dédié aux cinéastes qui ont adapté Stephen King au cinéma et nous amène sur les traces du réalisateur Gregory Monro pour son documentaire «  Kubrick par Kubrick ».

https://www.youtube.com/watch?v=BBwtRJzXzUE

« Kubrick par Kubrick » réalisé par Gregory Monro a valu deux ans de travail, pour une écriture et une production cinématographique. « Kubrick par Kubrick » va au-delà du documentaire, il est conçu pour être dévoilé sur grand écran, tout comme les films du cinéaste. Le réalisateur s’est entouré de l’une des figures les plus emblématiques de la critique du 7e art : Michel Ciment, membre du comité de rédaction de la revue « Positif ». Gregory Monro relate que Michel Ciment est l’un des seuls à avoir réussi à faire parler Kubrick pour son ouvrage « Kubrick ». L’artiste n’aimait pas les interviews, n’aimait pas parler de lui, de ses films, mais avait un affect particulier pour les critiques françaises. Une relation intellectuelle se créer entre Kubrick et Michel Ciment, que Kevin Elarbi compare à celle entre Alfred Hitchcock et François Truffaut. Gregory Monro nous guide dans la filmographie de Stanley Kubrick, et conseille aux plus jeunes qui le découvrent les films : « Barry Lyndon », « Dr. Strangelove » et « Spartacus ». Pour les plus cinéphiles, son choix se tourne vers « 2001 : L’Odyssée de l’espace », « Day of the Fight » et «Shining ».





Après la France (interview de Lula Cotton Frapier) et les États-Unis (rencontre avec Judd Apatow), Kevin Elarbi continue son tour du monde. Pour cette nouvelle émission EntourageS, l’animateur nous embarque en Allemagne pour nous parler de la série Das Boot, diffusée sur la plateforme STARZPLAY.

La série nous plonge au coeur de la Seconde Guerre mondiale et des tourments des âmes humaines face à ce chaos. Tourné pendant 104 jours à Munich, La Rochelle, Manchester, Liverpool, Prague et Malte, “Das Boot” donne vie à une réalité insensée de guerre avec trois scénarios parallèles sur terre et en mer.

https://www.youtube.com/watch?v=U0tSuRHHqnU

Dès demain, vous pourrez découvrir la 2e saison de la série sur STARZPLAY en France. À cette occasion, Kevin Elarbi a reçu le comédien Stefan Konarske (Tatort, Freud), qui incarne le capitaine Wrangel, chargé de donner les ordres à bord du sous-marin U-612. Un personnage sombre qui laisse peu transparaître qui il est vraiment. Ulrich Wrangel est cet anti-héros prêt à tout pour le combat afin de prouver qu’il est le meilleur capitaine.

Kevin Elarbi et Stefan Konarske reviennent ensemble sur les difficultés de ce tournage aux quatre coins du monde : France, Allemagne ou encore les États-Unis. Ils discutent également la complexité du doublage et les énergies différentes que peuvent transposer les langues française et allemande. Enfin, ils passent en revue tout le travail de l’acteur en amont du tournage et sur le plateau. En effet, incarner un personnage confronté à l’engagement ultime tant militaire que civil pour affronter l’horreur de cette Seconde Guerre Mondiale n'était pas chose aisée.

Une émission qui vous fera voyager et dénouera la complexité d'un tournage international !

Comment accéder au service STARZPLAY en France ?

  • En s'abonnant à la chaine via les Prime Video Channels sur Amazon, ainsi que sur la TV d'Orange pour 4.99€ / mois après une période d'essai gratuite de 30 jours.
  • En utilisant les applications STARZPLAY disponibles pour Android et iOS (cast sur TV possible), ainsi que sur votre boitier Apple TV.




VERSION ANGLAISE ICI / ENGLISH VERSION HERE

C’est une émission d’EntourageS exceptionnelle qu’on vous propose aujourd’hui : Kevin Elarbi a eu la chance de s’entretenir pendant plus de 30 minutes avec Judd Apatow à l’occasion de la sortie de son film The King of Staten Island qui sort ce mercredi 22 juillet en salles.

https://www.youtube.com/watch?v=gSyroPqcWLU

Il est l’un des producteurs, scénaristes et réalisateurs les plus influents de ces 20 dernières années, ayant aussi bien travaillé pour le cinéma (40 ans toujours puceau, Funny People, En cloque mode d’emploi) que les séries télévisées (Freaks and Geeks, Girls, Love).

Il nous racontera son travail avec Pete Davidson, acteur connu pour sa participation au Saturday Night Live et dont la vie a inspiré le scénario du film The King of Staten Island. Comment trouver l’équilibre entre drame et comédie ? Comment traiter un évènement comme le 11 septembre au cinéma ?

Kevin Mazur / Universal Pictures 
© 2020 UNIVERSAL STUDIOS. All Rights Reserved.

Il évoquera avec nous son travail avec d’autres acteurs et actrices comme James Franco sur Freaks and Geeks, Lena Dunham et Adam Driver sur Girls ou encore sa propre fille Maude Apatow sur The King of Staten Island, actrice que vous avez pu récemment voir sur le petit écran dans Euphoria ou encore Hollywood.

Enfin, il abordera avec nous les différences de méthodologies de travail entre le cinéma et les séries TV, sa manière de préparer les tournages avec ses acteurs et notamment son travail sur Love, la version “bébête de Normal People” de l’aveu du réalisateur.

Un entretien riche en enseignements sur toutes les facettes de la production de films et séries aux Etats-Unis !





Pour ce numéro d’été d’ENTOURAGES, après notre podcast avec l’équipe de la série Perry Mason (OCS) et juste avant de recevoir le cultissime Judd APATOW (Freaks and Geeks) , nous revenons à une discussion exclusivement francophone en recevant la comédienne Lula Cotton Frapier

Kevin Elarbi (auteur, animateur, comédien) revient pendant près d’une heure avec la comédienne et chanteuse autour de sa technique de jeu, qu’elle apprivoise depuis son enfance. Pour la conclusion de la série Skam France dans son format et casting actuel, Lula revient sur l’acting dans la série plébiscitée par la critique et les 15/25 ans dans laquelle elle interprète Daphne : travail sur le texte, nuance entre jouer juste et composition, travail en amont avec les auteurs et showrunners, travail sur la lumiere, importance du chef opérateur dans la série, rythme de tournage permettant de tourner de nombreuses minutes "utiles" par jour, sans que cette rapidité ne se voie a l’écran. Comment ?

https://www.youtube.com/watch?v=BUk2ssXBrLc

Un podcast qui complète celui que nous avions réalisé avec Maxence Danet Fauvel autour de cette même série pour le lancement de la dernière salve d’épisodes. Nous pouvons ici évoquer les thèmes des saisons 5 et 6 en profondeur, leurs multiples lectures, le travail sur la musique magnifiant les dialogues , et l’alchimie entre la cellule familiale qui fait la force de la saison 6.

Lula Cotton Frapier analysera également avec Kevin Elarbi et à l’aide d’extraits ces séries qui l’ont inspiré dans sa vie et son travail de comédienne : The Office (PrimeVideo) - The Leftovers (OCS) ou encore Succession (OCS). Ce qui nous permettra de réécouter en plateau Sir Patrick Stewart nous parlant de cette même série. 

Lula évoquera aussi la sortie de son EP "Mon Il a moi" disponible en streaming. Nous évoquons également son engagement auprès de l’association "En avant toutes".

Un rendez-vous attendu par les fans de Skam France !





La série culte Perry Mason, des années 50 fait son grand retour dès le 22 juin sur OCS (US+24), dans un décor qui nous plonge au coeur des années 30 à Los Angeles. Produite par Robert Downey Jr (Sherlock Holmes), la nouvelle série HBO met en lumière le célèbre avocat/détective Perry Mason, héros des romans d’Erle Stanley Gardner, autrefois incarné par Raymond Burr.

https://www.youtube.com/watch?v=BuigwJKK-Xs

Pour ce nouvel épisode d’EntourageS, Kevin Elarbi était en duplex avec Los Angeles entouré de toute l’équipe de Perry Mason : l’acteur Matthew Rhys dans le rôle du brillant avocat Perry Mason. Le comédien a notamment reçu le Emmy Award du meilleur acteur dans une série dramatique pour The Americans. Il est accompagné de Tatiana Maslany, actrice qui a elle aussi un Emmy Award en poche pour son rôle multiple dans Orphan Black, mais aussi John Lithgow ( lauréat du Emmy Award du meilleur acteur de second rôle dans une série dramatique « The Crown »), Gayle Rankin, Chris Chalk, Shea Whigham, Stephen Root, Veronica Falcon, ou encore Juliet Rylance. À noter aussi la présence des showrunners, Ron Fitzgerald et Rolin Jones, ainsi que des producteurs Susan Downey et Tim Van Patten (producteur entre autre de « Games Of Thrones »).

Un numéro très spécial d’EntourageS qui nous embarque au coeur des coulisses de Perry Mason. Les acteurs nous y dévoilent le travail fourni pour incarner leur personnage, l’intérêt du décor et des costumes pour s’ancrer en profondeur dans l’histoire, les challenges auxquels ils ont dû faire face, mais aussi l’importance de la représentation qui est l’un des thèmes récurrents tout au long des épisodes de cette première saison. Une série qui fait écho au mouvement «Black Lives Matter» par le biais du personnage de Paul Drake (Chris Chalk). Un personnage dont la famille est tourmentée à cause de leur couleur de peau.

Perry Mason en 1961 vs 2020

Kevin Elarbi revient longuement sur cette coïncidence d’écriture avec les showrunners. La série, écrite il y a plusieurs mois, Ron Fitzgerald et Rolin Jones, ne s’attendaient  pas à ce que « Perry Mason » sorte en plein boom de cette crise politique, sociétale et culturelle que nous vivons en ce moment même. 

Un podcast illustré par la musique d’Alex North dans « A Streetcar Named Desire », pour le film d'Elia Kazan. Une pièce originale écrite par Tennessee Williams, dont l'ambiance nous ramène à « Perry Mason ». Pour aller plus loin, le podcast prend fin avec la bande-annonce du film «J.Edgar» de Clint Eastwood.





Apres Feud, American Horror Story, Nip Tuck, Glee ou encore récemment The Politician, la toute nouvelle série du showrunner Ryan Murphy vient de débarquer sur Netflix, ça s'appelle Hollywood.

7 épisodes de  52 minutes, avec en trame de fond l’âge d’or des grands studios américains entre 1935 et 1945. C’est un décryptage en longueur que Kevin Elarbi vous propose.

https://www.youtube.com/watch?v=Sw4hWoRC4AM

Nous reviendrons sur les faits historiques en comparaison avec les faits relatés dans la serie. Nous parlerons de la place des femmes, des minorités ethniques,  des queers dans le Hollywood de l’époque

Un Hollywood récrée qui pose la question : et si les minorités avaient été représentées à cette époque, le cinéma serait-il le même aujourd’hui ?

L'émission est à écouter ce soir à 19h sur BetaSeries La Radio.





Dans cette nouvelle émission EntourageS diffusée ce soir à 19h en direct sur BetaSeries La Radio, Kevin Elarbi reçoit Xavier Lacaille qui est actuellement à l’affiche de Parlement, la première série originale exclusivement dédiée à la plateforme france.tv. Une vraie plongée dans les arcanes du Parlement européen à l'humour incisif (notre critique).

https://www.youtube.com/watch?v=Vf2rkMJpXzw&feature=emb_title

Ancien étudiant en droit européen (ça tombe bien), Xavier Lacaille nous raconte la genèse du projet, le côté pédagogique de la série et son écriture incisive. Kevin en profitera pour aborder avec lui les influences de la série comme Veep ou The Office, qui ont permis à Xavier de s’immerger dans le ton parfois délicieusement absurde de Parlement.

Dans la seconde partie, Xavier nous parlera de sa casquette d’auteur. Il est notamment co-scénariste de Validé, la série de Frank Gastambide qui fait actuellement un carton sur Canal+. Comment est-il devenu scénariste ? Comment est-il arrivé sur le projet ? Quel est le fonctionnement d’un atelier d’écriture sur une série comme Validé ? Il nous parlera de sa passion pour le rap et de la manière de parler à la fois aux fans du milieu et au grand public.

Enfin, dans une dernière partie Xavier nous parlera de sa passion pour The Office et Friends et comment les deux série sont au coeur de sa passion pour l’écriture de scénario.