PODCAST

Les métaux dans la transition énergétique | avec Emmanuel Hache - IFP Energies nouvelles

Les énergies renouvelables et les nouvelles formes de mobilités sont coûteuses en ressources, une idée peu abordée par les discussions autour de la transition énergétique. Elle le devrait pourtant, selon l’économiste Emmanuel Hache et l’équipe du département Économie et Évaluation environnementale d'IFPEN, car leur déploiement massif pourrait causer de nouveaux rapports de forces voire des tensions à l’échelle internationale.  www.ifpenergiesnouvelles.fr/enjeux-et-prospective/decryptages/les-metaux-transition-energetique (http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/enjeux-et-prospective/decryptages/les-metaux-transition-energetique)

Les métaux dans la transition énergétique | avec Emmanuel Hache - IFP Energies nouvelles

Episodes

You can listen episodes under the area!


Matériau "roi du monde moderne", l’aluminium a vu sa production tripler en vingt ans, et la transition écologique promet de l’utiliser toujours plus massivement dans les technologies bas-carbone. Outre la pression sur les ressources, la domination de la chine sur les activités de raffinage, et la situation de dépendance que cela entraîne notamment pour l’Europe, la question environnementale interpelle pour ce métal à forte empreinte carbone.

En savoir plus : https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/article/laluminium-transition-energetique-quel-avenir-ce-metal-roi-du-monde-moderne 





Omniprésent dans nos sociétés modernes, le nickel est essentiel à de nombreux secteurs industriels ainsi qu’au domaine de la construction. A l’heure actuelle, il n’est pas considéré comme un métal critique. Toutefois, la montée en puissance des batteries des véhicules électriques a accéléré la demande ces dernières années, ce qui requiert d’importants efforts d’adaptation de la part de l’industrie du nickel. 

En savoir plus : https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/article/nickel-transition-energetique-pourquoi-parle-t-metal-du-diable





Comme le cobalt, le lithium est un matériau phare des batteries Li-ion. Ces dernières années, la demande en lithium a cru à un rythme soutenu d’environ 20 % par an, une tendance qui semble devoir se poursuivre à l’avenir avec l’essor des mobilités électriques plébiscitées dans le cadre de la transition écologique. Ce n’est cependant pas tant le risque géologique qui inquiète pour ce métal que la forte concentration des réserves, de la production et du marché, ainsi que le contrôle des pays producteurs et de la Chine sur l’ensemble de la chaîne de valeur.





Les résultats des travaux menés par le département Économie et Évaluation environnementale d’IFP Energies nouvelles ont permis de mettre en évidence l’absence de risque géologique liée à la consommation de terres rares. Si les ressources sont suffisantes pour couvrir les besoins futurs liés à l’essor des technologies bas-carbone, comment expliquer que ce groupe de métaux fasse tant parler de lui ?  





Pourquoi s’inquiéter du #cuivre dans la #transitionenergetique ? Une équipe du département Économie et Évaluation environnementale d’IFPEN anticipe que sa consommation pourrait bien exploser à l’horizon 2050, et ce alors même que la Chine engage depuis les années 2000 une stratégie pour sécuriser les approvisionnements de ce métal, essentiel pour de nombreux secteurs de l’économie mondiale.

En savoir plus : www.ifpenergiesnouvelles.fr/article/cuivre-transition-energetique-metal-essentiel-structurel-et-geopolitique





L’équipe du département Économie et Évaluation environnementale d'IFPEN s’est intéressée à l’avenir du #cobalt, un métal privilégié de la #transitionenergetique pour son utilisation dans les batteries lithium ion. Ce sont des risques géologiques et géopolitiques qui sont associés à ce métal du fait de sa concentration en République Démocratique du Congo.
En savoir plus : www.ifpenergiesnouvelles.fr/enjeux-et-prospective/decryptages/les-metaux-transition-energetique